Maître d’Œuvre spécialisé en architecture commerciale chez AXL, André-Benoît nous livre les détails du projet de désamiantage qu’il pilote actuellement.

Bonjour André-Benoît, peux-tu nous présenter le projet ?
Le site est une galerie commerciale constitué d’une cinquantaine de magasins sur deux étages et d’un hypermarché.
Le projet concerne le désamiantage des parties communes : les parkings, le quai de livraison, la zone de circulation, et plusieurs zones de la surface de vente.

À quel titre interviens-tu sur ce projet ?
L’Agence d’architecture AXL est missionnée sur ce projet en tant qu’OPC (Ordonnancement, Pilotage et Coordination). Nous sommes arrivés en cours de projet avec deux enjeux majeurs. Le premier était de rétablir la communication entre les différents interlocuteurs : le Maître d’Ouvrage, le Maître d’Œuvre, les pompiers du site et le Directeur du centre commercial.
Notre second enjeu : optimiser le planning pour réduire la durée totale du chantier, avec des contraintes importantes telles que le maintien de l’ouverture au public pendant toute la durée des travaux et le protocole de sécurité d’un chantier de désamiantage.

Comment se passe un projet de désamiantage ?
En France, il est interdit d’utiliser l’amiante depuis plus de vingt ans. Le processus de mise en conformité des édifices prend cependant plusieurs années : construire le projet de rénovation, en valider la Conception, constituer le budget et enclencher l’Exécution. Un projet de désamiantage s’étend sur de longues périodes et représente un investissement financier important.
De par la dangerosité du produit, il y a un protocole strict à respecter. Les procédures de sécurité représentent un cinquième du temps de travail.
Nous abordons le chantier phase par phase, chaque zone doit être totalement isolée et étanche à l’air. Pour ce projet, c’est d’autant plus important que le parking reste ouvert au public pendant toute la durée des travaux. Chaque jour, nous relevons via des pompes le niveau d’amiante présent dans l’air pour déterminer si les experts peuvent intervenir. Chaque intervenant porte une double combinaison, des vêtements et sous-vêtements stériles, un masque scotché et des respirateurs. Lorsqu’il est dans la zone, l’expert doit avoir une concentration maximale. Lors de la sortie de zone, il y a 5 stades de décontamination. Le chantier peut être interrompu à tout moment si l’un de ces prérequis n’est pas atteint.
Lorsque la phase de désamiantage est terminée, nous procédons à de nouveaux tests de contrôle. Si ceux-ci sont concluant, nous pouvons entamer la remise en état du site. Pour les zones de parkings ici, il s’agit de la ventilation, de l’électricité, du flocage pour assurer le coupe-feu, des peintures au sol et du remplacement des portes. Un nouveau contrôle est effectué avant toute ouverture de la zone au public.

Qu’est-il prévu pour la livraison du chantier ?
Nous profitons de la mise aux normes sur le sujet de l’amiante pour faire progresser l’ensemble du site, avec par exemple l’intégration d’un réseau de surveillance vidéo dans les parkings et l’ajournement du réseau de couverture incendie.
La livraison est prévue pour 2021, soit 1 an avant la date initialement prévue grâce à la revue du planning. Nous espérons maintenant qu’il n’y ait plus d’interruptions de chantier liée aux mesures sanitaires que nous avons vécues au printemps dernier.